InfoReelle
Image default
Afrique Diplomatie Nord Politique & société vedette

L’Algérie décide de revoir ses relations avec le Maroc, l’accusant « d’actes horribles »

Suite à une enquête sur le meurtre d’un homme faussement accusé d’avoir déclenché des incendies de forêt, l’Algérie a décidé de revoir ses relations avec le Maroc, accusant son voisin d’actes hostiles.

« Les actes hostiles répétés commis par le Maroc contre l’Algérie nécessitent une révision de nos relations et l’intensification des contrôles aux frontières », a déclaré la présidence algérienne dans un communiqué.

La décision a été prise lors d’une réunion du Haut Conseil de sécurité évaluant les dégâts causés par les énormes incendies de forêt qui ont frappé le pays.

Les autorités ont conclu que la majorité étaient des « actes criminels ».

Ils accusent le Maroc de « soutenir » un groupe séparatiste soupçonné d’être impliqué dans des activités criminelles dans la région de Kabylie, notamment le meurtre d’un homme faussement accusé d’avoir déclenché des incendies de forêt.

La police algérienne enquêtant sur le meurtre de Djamel Bensmail par une foule dans la province de Tizi Ouzou a diffusé une vidéo de suspects avouant le crime et faisant partie du groupe séparatiste MAK.

ARTICLES SIMILAIRES

Maroc: quatre professeurs inculpés dans un scandale de sexe-pour-notes

Jean François

Burkina Faso: les militaires ont 30 mois pour gérer le pays

Jean François

Ghana : un journaliste emprisonné pour avoir menacé le président Addo

Jean François